C’est un parcours atypique qui m’amène à faire cette proposition : accompagner les changements de paradigme.

Tout petit déjà je cherchais partout une « vieille à aider pour traverses la route ». Et mon envie de soutenir, aider, accompagner ne m’a pas lâché.

De passions en exploration de ma liberté, je découvre depuis plus de 10 ans toutes sortes d’alternatives à une « normalité » pour laquelle je n’en ai jamais trop de goût.

Je me suis formé et ai essayé de tas de méthodes : de la découverte de la Permaculture (comme une évidence !), à celle d’outils managériaux du « faire ensemble » tout en respectant la souveraineté de chacun-e, jusqu’à envisager de se passer totalement et définitivement de hiérarchie.

Multi-casquettes, mutli-passion, je vécu cela d’abord comme un frein, dans un monde friand de spécialistes, puis, comme une opportunité. Rencontrer des personnes vivant d’alternatives m’a solidement soutenu pour finalement assumer ma spécialité : la transversalité!

D’organisation de camps de permaculture (un mois dans les bois!), à la création d’une association de Transition, en passant par le projet de créer une école démocratique dans les Pyrénées-Orientales, j’ai fini par trouver mon éden : co-créer l’Écovillage de Pourgues. Un projet hors-norme qui m’a permis d’explorer concrètement une large partie de mes passions et richesses d’expérience :

  • le montage du projet : finances, structures juridiques, réseaux, la cohésion de groupe, l’expression d’une vision commune (notamment via un très grand mandala holistique)
  • la prise en main du lieu : 50he, un tracteur, 800m² habitables, bricolages, etc.
  • l’exploration de notre « gouvernance démocratique » : inspirée des écoles démocratiques, testée dans un lieu de vie.
    J’y étais passionné à animer et cadrer nos instances, nos réunions, à débattre, réformer, découvrir et explorer les fondamentaux de la liberté, affiner nos postures, nos intentions et la cohésion du groupe fasse aux difficultés, alors transformées en opportunités.
  • la transmission : avec toute cette expérience, quotidienne, je me suis rapidement (re)mis à cette passion de transmettre, organiser des formations, accueillir les visiteurs et leurs nombreuses questions.
    Naturellement, j’en suis venu à accompagner ceux qui débutaient leur projet, osaient se lancer dans une aventure collective, rêvant d’égalité en droit, de liberté et de résilience. Ils ne veulent pas tout ré-inventer, préciser leurs intentions, leurs caps et avancer concrètement et pragmatiquement.

Groupe après groupe, j’ai puissamment trouvé ma place en tant qu’accompagnant,

et la conviction que je pouvais jouer un rôle en ces temps de changement majeur de paradigme. Passer d’un monde de la rentabilité et de l’ultra efficacité de soi, vers celui de la coopération, de l’acceptation de l’autre, au service de quelque chose de plus grand que juste soi et les siens.

L’émergence et la résilience de ces projets collectifs me semble être LA carte maîtresse du défis de notre temps. En somme : réapprendre à vivre ensemble pour s’épauler, s’enthousiasmer, tout en cessant progressivement le pillage et le mépris de notre écosystème.

Au delà de cette expérience de vie collective, ce sont toutes les expériences de démocratie réelles et directes, qui sont ma passion.
Ls craintes d’une pandémie mondiale sont à mes yeux de forts indicateurs qu’il est temps de nous y mettre à plus grande échelle.
Déjà de passionnants projets voient le jour un peu partout :

La plateforme SystemA

Passionnant projet d’expérimentation strictement démocratique – Projet au long court visant à préparer un jour J où nous reprendrions le contrôle citoyens de notre système politique (via assemblée constituante notamment).

Me voici donc aujourd’hui auto-entrepreneur bien centré dans ma raison d’être et heureux de le vivre avec vous!

Envie que nous envisagions un accompagnement ?

Lien vers la page de contact

Categories:

2 Réponses

  1. Belle présentation Jérome.
    J’ai été enthousiasmé par le documentaire, En Liberté ! (Le village démocratique de Pourgues) que j’ai découvert il y quelques jours. C’est une vie comme cela à laquelle j’aspire à mon âge 45 ans et à laquelle je songe depuis plus de 10 ans.
    J’avais bien fais un tour de France il y a 9 ans d’un certain nombre d’éco hameaux/villages dont celui du Moulin de Busseix en Haute Vienne, mais nous n’avions pas craqué (avec la mère de mon fils à l’époque) sur un lieux malgré de belles rencontres.
    Les années ont passé et je m’oriente à cocréer un tel lieux dans les 2 ou 3 prochaines années.
    Nous nous rencontrerons peut être un jour.
    Ton expérience et ton expertise seront précieuses tout comme au groupe que j’intégrerai ou qui prendra forme autour de moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.